Floride Caravelle Club de France

Accueil >>  Activites >>  Manifestations balades 2019

Les 60 ans de la Floride - 11 au 26 mai 2019.

Préparés et attendus depuis de longs mois, les 60 ans de la Floride ont été fêtés sur les routes de France et en Bourgogne durant une quinzaine de jours.

Deux évènements en un pour permettre au plus grand nombre de célébrer cet anniversaire. D’abord un périple de 8 étapes d’environ 300 kilomètres, entrecoupées de circuits locaux ; le tout étalé sur 14 jours réservé aux adhérents du club, suivi d’un week-end en Bourgogne ouvert à tous.

56 équipages ont pris part au voyage, rejoints par 15 autres pour la dernière partie du programme.

Le départ est donné à La Flèche le 11 mai, au Centre automobile Fléchois. Le café d’accueil est préparé par le Club Rétro Décalé dont font partie Marc et Claude, nos adhérents du terroir.

Après un départ très remarqué, sous l’arche du club local, la première étape nous emmène à Saint Jean-de-Monts.

Le dimanche 12 mai est réservé à la découverte de l’Ile de Noirmoutier. La journée est préparée et encadrée par Régine et Franck. Les marinières sont de sortie ; c’est le thème choisi pour la journée.

La route du Goi (recouvert par la marée le matin) se prête à de magnifiques photos d’alignement, avant de se diriger jusqu’à La Nouvelle Brille pour la visite d’une exploitation de sel et une dégustation d’huîtres.

Après cette mise-en-bouche, nous traversons Noirmoutier pour nous rendre à la Plage des Sableaux pour un pique-nique.
En début d’après-midi, nous rejoignons le club Noirmoutier Véhicules Anciens qui nous offre le café au Port de l’Herbaudière.
Le tour de l’île se poursuit par une pause sur le site des Blockhaus de La Guérinière avant de retrouver le continent en passant le Goi.
Une soirée animation nous attend après un dîner aux fruits de mer.

Lundi 13 mai : la deuxième étape nous emmène en Charente.

Longeant la Côte de Lumière, nous sommes attendus à La Rochelle où Serge a réservé un emplacement pour la pause méridienne ; puis nous traversons Rochefort, Brouage, Marennes... en direction de la Côte Sauvage pour arriver à Saint Thomas-de-Cônac, en bordure de l’Estuaire de la Gironde.

Mardi 14 mai : c’est en costumes sixties que se passera cette journée.
Le programme concocté par Béatrice et Didier démarre par un casse-croûte ‘‘ostréicole’’ à Port Maubert ; puis nous serpentons de petites sentiers qui nous mènent à Talmont-sur-Gironde pour la visite du site.

La pause déjeuner est prévue à Vitrezay où un succulent repas régional nous est servi.
On ne quitte pas les bords de l’estuaire sans voir de près un carrelet de pêcheur et on ne passe pas en Saintonge sans rendre visite à un producteur local. C’est ce que nous faisons en nous rendons au Vieux Moulin à Virollet.

La famille Pérochain nous y accueille attentionément ; une savoureuse dégustation suit la visite.

La soirée libre permet à chacun de rejoindre le camping étape à sa guise.

Le cinquième jour du voyage, nous poursuivons la descente de la côte Ouest en direction du Pays Basque.
A une petite heure du départ, un arrêt est prévu chez le viticulteur, à Saint André-de-Cubzac.

Sylvie a préparé une réception dans son jardin mis à notre disposition pour la pause de midi.
En contournant Bordeaux, nous retrouvons le littoral à Arcachon que nous suivons jusqu’à Anglet.

Jeudi 16 mai : la journée de repos arrive à point nommé. Marie-Hélène et Philippe ont dressé une liste de choses à voir et d’endroits à découvrir.

C’est aussi l’occasion pour quelques-uns d’entre nous de vérifier si tout va bien sous les capots.

C’est sous des bourrasques que nous reprennons la route le vendredi pour affronter les Pyrénées.

L’Aubisque étant fermé, Philippe nous a tracé un itinéraire bis, et après le col de Marie-Blanque, certains franchiront le Soulor sous les flocons de neige avant l’arrivée à Aucun.

Au terme de cette journée exécrable, nous sommes tous contents d’arriver à l’hôtel et nombreux sont ceux qui profitent de la piscine pour se détendre.

Le Chef du Picors nous a préparé un excellent repas montagnard pour nous requinquer.

La météo est plus clémente pour la deuxième partie des Pyrénées mais le Tourmalet vient d’être fermé et nous oblige à passer par ‘‘la vallée’’. Les plus courageux affronteront le col d’Aspin et toutes les voitures se retrouvent au Camping de Grottes à Alliat en fin de journée.

Nous reprenons notre rythme ‘‘étape-circuit’’ en passant deux nuits au même endroit. Les propriétaires ont programmé une soirée animation pour le deuxième soir.

Lunettes, chapeaux et chemises à fleurs se retrouvent au petit-déjeuner pour un circuit au Pays Cathares préparé par Jacqueline et Patrick.
En passant au pied du Château de Roquefixade, nous nous rendons à Mirepoix pour la visite de cette cité médiévale et sa cathédrale Saint Maurice.

Après un excellent repas régional servi aux Minotiers, l’itinéraire se poursuit sur les routes de l’Aude jusqu’au Défilé de Pierre-Lys avant de rejoindre Ax-les-Thermes par le col de Chioula et retourner au camping où nous attend notre animateur.
Une soirée très réussie !

Lundi 20 mai. Sur la route qui nous mène à Millau, une surprise nous attend à Ollargues où Fabienne et Jean-Marc nous ont préparé une réception hors du commun.
L’esplanade a été spécialement réservée par Arrêté municipal pour nous accueillir et un buffet froid géant a été dressé par nos adhérents locaux.
Une attention remarquable !

La deuxième surprise était la visite de quelques membres du CAR Golf du Lion, venus spécialement à notre rencontre.

Nous profitons de cette journée ensoleillée pour visiter ce village classé parmi les plus beaux de France et monter jusqu’au clocher du XVème siècle en empruntant le Pont du diable...

Nous reprenons la route dans l’après-midi en direction de Millau en gravissant le col de Fontfroide ; un fac-similé des Pyrénées avec le soleil en plus !

La plupart des participants joue le jeu de la thématique du jour, et c’est vêtus ‘‘couleur voiture’’ que nous arrivons à Roquefort pour une visite très intéressante de l’entreprise Société, après quoi, Anne-Marie et Jean qui organisent cette journée nous emmènent dans les Gorges de la Jonte pour un repas gargantuesque au restaurant Les Douzes.

La peau du ventre bien tendue, nous sommes attendus à la Maison des Vautours. Un ornithologue passionné nous explique les différentes étapes de réintroduction de cette colonie de vautours dans les Cévennes, les différentes espèces, leur environnement, leur histoire, leur mode de vie...
Une visite très appréciée dans un écrin fantastique.

Mercredi 22 mai : le périple continue en direction de Thiers, notre avant-dernière étape. Les routes sont toujours autant pittoresques et La Malène n’a pas trop changé en 60 ans...

La soirée est dédiée aux adhérents impliqués dans la réussite de cette aventure.
Ils méritent bien les applaudissements de l’assemblée et quelques cadeaux pour avoir organisé les circuits dans leur région.

Jeudi 23 mai : pour cette journée ‘‘récréative’’, nos carrosses se reposent à la gare d’Ambert. Nous avons ressorti nos habits ‘‘années soixante’’ de nos valises pour embarquer à bord du train panoramique X 4208 de 1959, poussé par des chevaux Renault.
Ce voyage dans le temps nous emmène déjeuner à Sembadel.

Après un excellent repas Auvergnat, l’autorail nous dépose à La Chaise Dieu où nous visitons l’Abbaye et le village avant de rejoindre notre point de départ et retrouver nos voitures.

La fin de semaine approche ; dernier jour du périple dont le parcours emprunte une portion de la mythique Nationale 7 à La Palisse ;
nous avons rendez-vous à Nolay où démarre le week-end des 60 ans en Bourgogne.

C’est notre secrétaire Annie qui a eu la lourde tâche d’organiser cette phase finale aidée par Marie-José et Michel qui nous attendent sur place.

La commune a mis à notre disposition, la place et le parc de l’Hôtel de ville où nous pique-niquons en arrivant. 15 nouveaux équipages nous rejoignent pour le week-end qui débute par une dégustation de vins de Bourgogne en haut des falaises d’Orches.
Nous suivons alors la Route des grands crus jusqu’à Marsannay-la-Côte où une soirée festive rassemble tous les participants.

Samedi 25 mai, le Carnet de voyage devient Carnet de route et nous entraine à travers les vignes des Hautes Côtes de Nuits et des Hautes Côtes de Beaune pour rejoindre l’ancienne station Bel Air sur l’ex-Nationale 6. Un arrêt photo s’impose avant de nous diriger vers Arnay-le-Duc où nous attendent Jean-Pierre et son équipe au Musée de la RN 6.

La table est chiquement décorée et l’accueil est très chaleureux ; nous avons affaire à une équipe de bénévoles passionnés.
Dans une ancienne maison de garde-barrière, ils ont rassemblé multitude d’objets, documents, pièces et accessoires divers liés à la Route qui reliait Paris à l’Italie en passant par Lyon.

Il faut vraiment s’y arrêter pour découvrir cet endroit et soutenir l’association qui l’anime.

Un gâteau anniversaire magnifiquement décoré clôture le repas.

Après ce moment fort agréable, nous reprenons la route pour faire une pause à Châteauneuf-en-Auxois et nous avons droit à un cérémonial militaire. C’est l’inauguration de la rue du Général Cremer, vainqueur de la bataille du 3 décembre 1870.
Les Arquebusiers de l’Est sont présents en tenue d’époque.

Dimanche 26 mai, la journée se passera au Château de Savigny-les Beaune, une visite incontournable pour les amateurs que nous sommes. Une journée suffira à peine pour voir la moitié des collections accumulées par le propriétaire des lieux, Michel Pont.

L’ancien pilote d’Abarth, passionné par les avions de chasse, les véhicules de pompiers, les motos, les métiers de la vigne... vient de faire le pari de concourir l’espace ; et le voyage est déjà bien commencé. Il a eu la gentillesse de venir nous expliquer tout ça en nous rejoignant au moment du dessert.

Et pour marquer ce bel évènement, une superbe pyramide de gâteaux d’anniversaire vient clôturer le repas de cette journée.

Comme pour les 50 ans de la Floride en 2009 ou ceux de la Caravelle/Floride S en 2012, l’évènement que nous venons de vivre marquera une fois de plus l’histoire de notre club.

Une prouesse technique pour nos vaillantes voitures conjuguée à une belle aventure humaine entre passionnés ; une opportunité exceptionnelle pour les spectateurs...

La découverte de tous ces beaux coins de France, les petites routes que nous n’aurions certainement jamais empruntées, les visites passionnantes au fil du circuit sans oublier les plaisirs du palais...

Une formule étape/circuit souple, appréciée de tous qui a aussi permis des rencontres locales autant que de participations partielles... Le tout dans une ambiance très chaleureuse et une convivialité sans faille tout au long de cette belle aventure avec un final en Bourgogne magnifiquement organisé...

On se souviendra longtemps de ces 60 ans !

Un grand merci à nos adhérents co-organisateurs qui ont largement contribué à la réussite de cette fête.

 
fcbk

Le club des passionnés de Floride et Caravelle

| Nous contacter | Accueil du site | Plan du site | Rechercher  | Webmaster |
 © Copyright 2005-2019, Site réalisé avec SPIP