Floride Caravelle Club de France

Accueil >>  Activites >>  Manifestations balades 2016

La Grande guerre en Argonne et aux Éparges - 26 au 28 mars 2016

En plus d’une organisation hors pair pour cette sortie de Pâques, Jean et Anne-Marie nous ont fait découvrir leur passion pour l’histoire, et plus particulièrement celle de la Grande guerre, en nous emmenant sur les champs de bataille de l’Argonne et des Eparges.

Le rendez-vous est donné au Tulipier, à Vienne le Château, où la plupart des participants arrivent le vendredi pour une première soirée fort sympathique.

Le circuit du samedi nous conduit tout d’abord dans la forêt d’Argonne pour découvrir le site de la Haute chevauchée, endroit très marqué par les combats durant toute l’année 1915 ; les Allemands souhaitant paralyser Verdun et s’ouvrir, par la même occasion, la route vers Paris...

Un peu plus loin, nous prenons le temps de visiter la Butte de Vauquois, village entièrement détruit par la très redoutable Guerre des mines. L’assaillant occupera l’endroit dans des casernements souterrains pendant 4 années, toujours dans le but d’acquérir ce lieu stratégique et d’isoler la garnison de Verdun en coupant tout accès.

A quelques kilomètres du Chef-lieu meusien, l’insolite Village Gaulois nous accueille pour le déjeuner. L’endroit a été entièrement construit par son actuel propriétaire. Une table qui vaut le détour et qui méritera surement qu’on y revienne.

Après un bon repas, nous nous dirigeons vers le Fort de Vaux, autre haut lieu de l’histoire de la bataille de Verdun de 1916, occupé successivement par l’armée française mais aussi par les Allemands.

Pour clôturer cette journée, nous nous rendons au Mémorial de Douaumont dédié aux victimes tombées à Verdun et ses environs.

Retour 50 ans plus tard pour une soirée sixties animée par ‘‘Les Cosmos’’. L’ambiance bat son plein et la nuit sera courte.

Le parcours du dimanche nous entraîne sur les sentiers des Canonniers marins, appelés en renfort avec leur armement pour contribuer au combat dans le bois de Braquis, à l’est de Verdun. Du haut d’arbres observatoires, ils pouvaient juger et contrôler leurs tirs sur l’ennemi.

La promenade forestière ouvre l’appétit et nous nous retrouvons dans la salle des fêtes de Frênes-en-Woevre, où le restaurant ‘‘Le Champlain II’’, prévu à l’origine et trop petit pour accueillir notre groupe, nous sert un copieux déjeuner.

C’est sur les Crêtes des Eparges que nous entamons la digestion. Là, une bataille interminable a fait de très nombreuses victimes des deux camps sur les reliefs qui protègent la ville de Verdun.

C’est à partir du Point X que les Français pouvaient contrôler l’avancée des troupes opposées. C’est aussi non loin de là qu’Alain Fournier et ses hommes périrent.

Après toutes ces émouvantes découvertes, rien de tel qu’une dégustation de vins de Meuse à l’Aumônière avant de rejoindre le Tulipier pour une soirée plus reposante et cependant tout aussi conviviale que la veille.

Heureusement, le département n’a pas connu que la guerre et a eu une période faste où on comptait de nombreuses usines à bières. C’est ce que nous allons découvrir au Musée Européen de la bière à Stenay.

Sur la route, nous transitons par l’impressionnant cimetière Américain de Romagne-sous-Montfaucon.

La guerre laisse place à l’industrie et nous visitons l’ancienne malterie, devenue musée. Une dégustation s’impose avant le repas pris à la Taverne, anciens bâtiments de la citadelle militaire de Stenay, édifiée entre 1609 et 1615 et non pas en 1664, comme certains auraient pu le penser...

La dure réalité nous rattrape en fin de repas et il est temps de se dire au revoir pour rejoindre nos régions d’origine, chargés de souvenirs et d’émotions. Plusieurs centaines de kilomètres nous séparent et certains ne repartiront que demain.

Reste à tirer un énorme coup de chapeau à Jean et Anne-Marie pour cette organisation parfaite ; le choix des sites visités et la qualité des établissements fréquentés... Nous avons tous ressenti l’émotion de Jean et d’Anne Marie lors des explications données sur ce sujet grave ainsi que leur attachement pour nous faire partager cette autre passion. C’est un devoir de mémoire qu’il faut maintenir et nous les en remercions chaleureusement.

C’était vraiment super !

 

Le club des passionnés de Floride et Caravelle

| Nous contacter | Accueil du site | Plan du site | Rechercher  | Webmaster |
 © Copyright 2005-2014, Site réalisé avec SPIP